24 mars 2017 – Choeur Studium de Saint-Pétersbourg à Condom d’Aubrac

C’est avec une certaine effervescence que nous avons pris la route ce vendredi soir, direction le « bout du monde » ou plutôt le bout de l’Aveyron vers Condom d’Aubrac Qu’est-ce qui peut bien nous attirer, un soir frileux de mars, dans ce petit village du plateau de l’Aubrac ? Un concert, évidemment, mais pas n’importe lequel.

Ce soir nous allons avoir le privilège de participer et d’assister au concert du Choeur Studium de St Pétersbourg. Celui-ci effectue un voyage culturel en France, et les Voix des Boraldes de Saint Chély d’Aubrac  ont eu l’immense opportunité de pouvoir les accueillir.

Allez, en route ! Nous sommes attendus pour 19h30 à la salle des fêtes pour une petite répétition pré-concert.

Sur les instances de notre co-pilote du jour, nous optons pour un « raccourci », par la coulée de lave de Roquelaure . Cela aurait pu être une jolie route, s’il… avait fait beau,  si elle n’était pas si étroite, si elle n’avait pas été emmitouflée de brouillard et s’il elle n’avait pas fini à St Côme d’Olt dans une portion de travaux bien boueuse ! Mais bon ! Ce sont les imprévus de la route… Nous voilà à Condom, en avance, mais d’autres choristes patientent déjà. Je rejoints mon caméraman parti devant, à l’église, pour quelques photos avant la nuit. Voilà justement le car des chanteurs russes qui arrive.

Retour à la salle des fêtes : Le chef  se prépare pour une petite révision des quatre chants que nous interpréterons en ouverture de ce concert. Nous ne les avons pas revu depuis Noël, une remise en mémoire est toujours utile. Et nous devons être à la hauteur de nos invités. Pendant ce temps, le choeur studium répète aussi à l’église. Nous les rejoignons ensuite dans la salle de la mairie pour une mise au point du chant commun.

Charge honorifique pour Gilles : c’est lui qui dirigera ce chant.

Ouverture du concert : Je pense pouvoir dire que notre chef était heureux, d’une part, du nombre de choristes qui avaient fait le déplacement pour venir chanter avec les Voix des Boraldes, d’autre part de la prestation que nous avons donnée. Nos quatre chants (J’ai du bon tabac, Soon I will be done, Ave Maria de Bouzignac, Total praise) ont été particulièrement bien réussis ce soir et appréciés du public ; sans oublier l’ovation pour Amélie notre soliste, « l’enfant du pays ».

Le Choeur Studium de Saint Pétersbourg dirigé par Irina Semenkova  : Que dire ? rien ! Je ne ferai que répéter tout ce qui se dit déjà. Ecoutez…

Réglez le volume de vos hauts parleurs comme d’habitude, et ne touchez plus à rien. Savourez…

Une première partie classique et religieuse, une seconde de chants traditionnels avec une pause durant laquelle une vente de dvd du choeur, objets souvenirs de Russie était organisée. Quelle magnifique soirée qui restera longtemps dans nos mémoires !

Comme nous a dit Gilles, « ce n’est pas une chorale avec des solistes, mais des solistes réunis en chorale » !

Et pour nous, petits choeurs locaux et amateurs, quel cours de chants ! Nous ne prétendons pas rivaliser avec eux, mais nous pouvons garder leur prestation comme concert de référence et de travail.

La soirée s’est achevée à la salle des fêtes pour un « petit » en-cas, super garni, concocté par nos amis des Voix des Boraldes, dont notre chef n’a pas pu profiter  » « son grand âge » lui conseillant de ne pas trop veiller vu son week-end très chargé ».  Nous avons bien pensé à lui et à Sylvie en dégustant les bonnes préparations culinaires présentées. Un gros merci aux VDB pour leur accueil et cette sympathique fin de journée.

Les traits étaient un peu tirés et les yeux fatigués chez nos amis russes ; ces voyages ne sont pas de tout repos. Leur périple les a déjà mené entre autres à Rosheim (67), Fontenoy le Château (88),  Audincourt (25), à Condom d’Aubrac (12) ce soir, puis le car les emportait vers Gramat (46) , puis Tulle (19), etc… et devait rentrer au pays en passant par l’Allemagne. Encore bien des concerts à donner et des spectateurs à émerveiller.

Déjà 23 h 45 ! il est grand temps de prendre la route du retour. Nous nous coucherons demain matin…

Un gros regret de mon mari-caméraman : ne pas nous avoir enregistré les 20-30 minutes d’échauffement du Choeur Studium : impressionnant ! Ce souvenir ne sera qu’à lui…

Un petit coup d’oeil à quelques PHOTOS

et pour ceux qui n’ont pas eu la chance de pouvoir venir, et les autres (on ne s’en lasse pas) les VIDEOS :

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.