Archives de l’auteur : Marylou

Mercredi 12 janvier 2022 – St Chély d’Aubrac – Voix des Boraldes

Vendredi dernier 7 janvier, en plus de ne pouvoir faire la répétition Harmonie (par manque de musiciens), la maison de retraite a annoncé à Gilles que le concert ne pourrait pas avoir lieu pour cause de covid. Pourvu qu’il n’y ait pas de clusters mortels comme aux premières vagues ! Nous nous faisions aussi une joie de pouvoir faire à cette occasion, un coucou à notre ami Bernard, cela ne se fera hélas pas.

Je ne ferai pas cette dernière photo de l’EPE avec Gilles à Espalion car la répétition prévue n’aura pas lieu non plus.

Après concertation avec les VDB, ceux-ci ont désiré maintenir leur dernière « répétition », pour chanter et  partager la traditionnelle galette.

Si j’ai le cœur serré, je suis heureuse malgré tout de reprendre une fois encore le chemin de St Chély ce soir pour cette ultime entrevue. Le temps n’a pas voulu m’ôter ce dernier plaisir, en transformant le ciel neigeux de ces derniers jours, en un amoncellement d’étoiles. Voir les étoiles… Je ne pourrais plus les regarder sans penser, entre autres, à notre Chef et Sylvie.

Mais c’est la dernière soirée, il faut en profiter, après on verra… Je prend au passage mes amies sévéragaise et coussergoise. Les papotages vont bon train, (il faut penser à autre chose). Aux abords de l’Aubrac, la neige des derniers jours s’accroche encore aux talus.

Nous arrivons pile à 19h59 à St Chély. La plupart des choristes sont déjà là. Je dépose mon chargement de pâtisseries, une petite gâterie pour tous, encore une fois. Vite, le petit mot (j’aurais du l’écrire à la maison et le « coller », cela aurait été plus rapide) sur la partition « cadeau » de Bambali pour Gilles alors qu’il arrive  lui aussi. Toutes les Voix des Boraldes sont venues, sauf Fabienne, indisponible (nous penserons bien à toi aussi ce soir) et nous 3, ex-sévéragaises « du début » autour de notre Chef. Il ré-expose rapidement sa position pour les quelques choristes absentes la semaine précédente.

Le concert de samedi a été annulé mais nous allons chanter quand même et reprendre le programme prévu. Proposition : « s’il n’avait pas fait si froid, nous aurions pu aller chanter sous les fenêtres de l’EHPAD… » Et chacun va y mettre tout son coeur. Je regrette de ne pas avoir pensé à filmer dès le début (je n’avais pris que l’appareil photo) mais il nous en restera encore un peu, les derniers chants, les ultimes notes, les derniers moments… Les mélodies nous amènent au bord du Sénégal, Bambali… Gilles jette un oeil rapide aux messages, et je sens l’émotion qui monte en lui. « Je les lirai ce soir… à la maison… pas maintenant… » Ils ont bien ramé nos Sénégalais avec Agnès pour les booster ! Il faut reconnaître que Bambali, sans Agnès, perd tout son charme. Puis Amélie s’est un peu perdue dans les rafales du vent d’hiver de l’Aubrac et de la « laine » que Didier a semé au long des chemins (de devait être pour se réchauffer..), ce qui nous a tous bien amusé.

Les gâteaux, chocolats, bonbons, galettes et boissons sont posés sur les deux tables vite installées. Gilles, armé de ses couteaux (heureusement qu’il ne les faisait pas suivre en répèt !) s’attèle à la découpe des galettes. Il les a choisies pour tous les gouts : frangipane, pommes, pommes caramel. On ne saura qu’au moment de partir quels sont les cachotiers qui ont eu les fèves… C’est parti pour une bonne heure de souvenirs. Le covid revient bien parfois dans la conversation mais on le chasse vite. On est là pour passer les derniers bons moments : du concert le meilleur à Pruines au plus mauvais, mais avec une journée formidable lors de la rencontre avec les Suisses, de l’accueil le plus chaleureux aux plus « refroidissants », de l’endroit le plus agréable au plus horrible… Les souvenirs ne manquent pas. Gilles en a un livre entier aussi entre chorales, harmonie, banda, bals etc… Je me réjouis que Chante’Choeurs conserve tous ces moments.

Mais l’horloge ne s’arrête pas. Les aiguilles ont déjà dépassé l’horaire. Il est temps de ranger, une dernière tournée de biscuits, de chocolats. Tout en continuant à deviser, Gilles attrape le balai pour effacer les dernières traces des VDB.

Il faut se résoudre à partir. « au revoir », « peut être à bientôt, qui sait.. », on se reverra… », « un jour, au Portugal… » On s’éloigne presque comme si la semaine suivante allait nous réunir à nouveau.

Photos et Vidéo               Vidéo (seule)

Les étoiles n’ont pas écrit le mot FIN dans l’immensité de la voie lactée mais il est là, omniprésent. Agnès aura un sursis avec l’harmonie demain soir. La nuit est claire, mes pensées sombres. Heureusement mes deux co-voitureuses animent la conversation… penser à autre chose… Il sera toujours temps, dans la solitude de mon retour, de laisser parler ma tristesse, sans pour autant effacer cette belle et inoubliable soirée.

 

Jeudi 6 janvier 2022 – Espalion – Ensemble Polyphonique

18h Sortie de réunion de bureau à Gages. 5 minutes pour laisser le temps à Bonic de se dérouiller les pattes et c’est reparti directement pour Espalion.

J’inaugure un tracé que je ne connaissais pas ; de la sortie de Gages par la petite route non balisée à la « semi autoroute » via Bozouls-Espalion. Mais la nuit a déjà tout enveloppé et je ne verrai pas grand chose du paysage. Je pensais que mon timing serait un peu court, mais ça va. J’ai le temps de refaire un petit tour avec Bonic, mais il ne fait pas chaud et je ne vais pas m’attarder dehors. J’aperçois les premiers choristes qui arrivent et je m’empresse de les rejoindre et de rentrer au chaud.

L’atmosphère est la même qu’à Mélodica, on sourit, on plaisante mais on rit « jaune », on s’inquiète de l’avenir. J’ai le grand plaisir de voir arriver deux « Résonance » (j’aurais aimé, pour Gilles, qu’il  y en eut un peu plus…). Il arrive, emmitouflé dans sa parka (tiens ! il fait froid ?), et chargé des piano et pupitre. On va encore chanter ce soir, jusqu’au dernier moment.

Comme à Rodez et St Chély, Gilles consacre un bon moment à expliquer pourquoi il doit, à son grand regret, en arriver là. Le calme, la résignation, quelques questions… Voilà ! Passons à autre chose de plus gai…

St Chély a un concert prévu pour le 15 et l’EPE a répondu « présent » pour soutenir les VDB, alors on va répéter, même si nous n’avons pas toutes les partitions. « Une heure encore, une heure seulement… » pour chanter encore. Si tout va bien, nous nous retrouverons encore la semaine prochaine pour une dernière répétition puis le concert.

Les espalionnais ne s’attardent pas ; lorsque je ressors mon appareil photos pour une photo tous ensembles, la moitié sont déjà partis. Tant pis, je reviendrai, ce sera pour la prochaine répèt…

Les dernières photos ici

 

Jeudi 6 janvier 2022 – Gages – Réunion Bureau – nouveau chef

16h30 – Je remets sacs chorale et photos dans la voiture avec mon toutou pour rejoindre Gages. La réunion bureau avec l’éventuelle cheffe de chœur prévue à 14h a été décalée à 17h. Les questions se pressent dans ma tête et égarent un peu mon attention à la route. Choisir le même chef que la CDV et garder l’unité de nos chœurs, choisir celle que nous allons rencontrer tout à l’heure, qui a déjà un bon bagage mais qui va nous séparer… Dilemme… de toutes façons, ce sera à la majorité du bureau. Attendons de voir.  Emile sort accueillir Isabelle Bertoli qui arrive pile à l’heure.

Simple, décontractée et joviale. Si nous sommes un peu stressés, elle semble très à l’aise. Mais nous avons notre Francis pour détendre l’atmosphère… Le contact passe bien. Isabelle n’arrive pas en terrain conquis, elle dit bien « si vous décidez de me prendre.. » « si vous me choisissez.. »

Isabelle est de Carmaux. Elle est artiste professionnelle depuis 1988, coach et prof de chant. Elle fonde Swing song à Albi et dirige le Chœur de Roques de Toulouse et des Troubadours du Rouergue de Rodez.

Le répertoire ? L’optique sera le concert de Résonance le 4 juin.

Il faut se faire connaître. Résonance n’apparait nulle part sur internet : Isabelle préconise un site internet propre à Résonance et des parutions You Tube, Face Book…:  Je ne me sens pas prête pour me lancer là dedans, d’autant que je ne suis pas du tout réseaux sociaux. Tout va trop vite…

Comme on ne peut monter un programme en 5 mois, reprise de chants de nos anciens répertoires et quelques nouveaux, simples, pour ne pas effaroucher les choristes et pour elle, s’habituer à ce nouveau chœur. Le programme pourra être revu d’ici là si besoin. La reprise pourrait se faire dès le 17 janvier.

Les questions administratives étant vues, la réunion se termine vers 18h. Il faut prendre une décision rapide si nous ne voulons pas être arrêtés trop longtemps. Dès le lendemain, Emile confirme à Isabelle son embauche comme cheffe de Résonance.

Dans un premier temps, cela signe la dissolution de Chante’Choeurs et l’éclatement de nos 5 chorales. Quel sera l’avenir de chacun ? Question lancinante qui m’attriste au plus haut point.

Jeudi 6 janvier 2022 – Rodez – Mélodica

11h – Je prend la route, direction le conservatoire de Rodez. Je tourne un peu pour trouver une place de parking à proximité et je patiente un petit moment devant l’entrée ; je suis un peu en avance (non pas d’une heure comme à St Chély !..). Les premiers choristes arrivent et m’entraînent avec eux jusqu’à leur petite salle de répétitions.

Ce ne sera pas préparation des chants aujourd’hui, hélas, mais un moment convivial autour des galettes des rois. Christiane et Christian s’activent déjà à déposer assiettes carton et verres sur les tables, puis se lancent dans la découpe des gâteaux. Pendant ce temps, les choristes discutent, s’interrogent sur leur devenir. Tout est fin prêt lorsque Gilles arrive.

Comme à St Chély, notre Chef ré-expose sa problématique face aux décrets sanitaires qui se profilent ; dire, ne rien dire ? mettre devant le fait accompli au dernier moment ? anticiper ? Chacun écoute avec attention, et si quelque voix s’insurge discrètement, le calme et le bon sens restent présents.

Il sera toujours temps de refaire le monde un peu plus tard. Les galettes sont là qui s’impatientent de savoir qui seront les rois ou reines. On oublie en partie les soucis du moment, et les conversations vont bon train autour de la grande table.

Quel est le devenir de Mélodica ? La Chorale du Vallon vient de recruter un couple nouvellement arrivé. Par chance, monsieur (Bernard) est musicien, ténor et… a été chef de chœur. L’occasion est trop belle ! A la demande de la CDV, celui-ci accepté de reprendre la direction de la chorale ainsi que les autres chœurs. Mélodica est donc bien tenté de suivre ce chemin tout tracé qui lui permet aussi de garder le lien. A suivre…

Il est temps de ranger, de se dire au revoir, peut-être à bientôt, qui sait ? La tristesse est revenue sur les visages. Avant de partir une dernière photo tous ensembles…

Au revoir Gilles, merci de tout ton investissement pour faire de Mélodica ce qu’elle est aujourd’hui. Le concert chœurs et orchestres de nos 10 ans  restera un magnifique et inoubliable souvenir de toi.

Allez, retour à la maison. Le temps de la ballade de mon toutou, il me reste trois petits quarts d’heure avant de reprendre la route…

Dernières photos ici

Mercredi 5 Janvier 2022 – St Chély d’Aubrac – Voix des Boraldes

J’ai rejoint les VDB ce soir en me disant que ce serait peut être la dernière fois que je les verrais ».

Erreur de planning (j’ai du mal avec les horaires en ce moment !) je suis arrivée à St Chély avec une heure d’avance. Didier et Bernadette m’ont ouvert leur porte pour patienter avec la gentillesse et le grand cœur qu’on leur connait. Du coup, je les ai mis en peu en retard…

L’accueil des VDB à notre entrée et la surprise de Gilles m’ont fait chaud au cœur. Presque toutes les Voix des Boraldes, tristes, fatalistes ou révoltées, étaient là pour écouter Gilles nous exposer son dilemme, quels choix s’étaient imposés à lui pour nous l’annoncer, tous se clôturant par l’arrêt de ses activités. Une heure d’échanges calmes et chaleureux malgré les circonstances. Que deviendront les Voix des Boraldes ? Elles vont très certainement se fondre dans le murmure des eaux claires et chantantes de l’Aubrac, pour renaître peut être sous une autre forme, un autre nom ?

Seconde heure : les VDB avaient prévu un petit concert à la maison de retraite de St Chély pour le 15 janvier. En croisant les doigts pour que Gilles et Amélie puissent encore venir, ou que ce dernier ne soit pas annulé au dernier moment, nous avons attaqué une mini répétition. Quelques chants du dernier répertoire de Noël et quelques anciens du programme estival (à retrouver de tête car nous n’avions pas les partitions). Une heure de régal pour le plaisir de chanter et d’être dirigés par Gilles. Quelques photos souvenirs encore. Mais il restera une répétition encore…

Didier a clôturé celle-ci en ouvrant une boîte de chocolats, un petit moment de plus d’amitié.

Le retour n’a pas été trop triste, demain sera un autre jour, un jour chargé, mais un autre jour de partage. Le mot FIN n’est pas encore écrit, je le retarderai autant que possible.

Quelques photos ici