Trois mois après…

Voilà 3 mois que j’ai abandonné l’ evdc pour intégrer Résonance à Gages afin de garder le même chef (4 mois dans ma tête) .

La route ne me porte pas peine, elle est relativement tranquille à l’aller et souvent plus que calme au retour. L’horaire ne me gêne pas non plus bien qu’il me fasse rentrer tard, mais les heures matinales ou tardives ne me dérangent pas. Je fais parfois co-voiturage mais être seule pour faire le trajet me va très bien aussi.

En trois mois, 10 répétitions, j’ai commencé à mettre quelques noms sur les visages, à côtoyer quelques uns : pas facile quand on n’a aucun point commun, n’étant pas  pas du même village ou native de la région. Heureusement, j’y ai retrouvé Agnès, partie aussi de Sévérac, Simone et Sylvie. C’est quand même un peu moins déroutant quand on n’est pas seule au milieu de 40 inconnus. Les liens se créeront petit à petit avec le temps.

Où en suis-je de mon changement d’écharpe ?

Aucun regret, surtout lorsque j’ai des échos de mon ancien choeur qui donnera son premier concert le dimanche de Pentecôte. J’irai les écouter, revoir mes anciens co-chanteurs, ce qui me donnera l’occasion aussi de voir qui sont toujours « mes amis » et ceux qui ne le sont plus ; car je sais bien que certains n’accepteront jamais et m’en voudront toujours de n’avoir pas pris leur parti et de l’avoir fait jusqu’au bout, allant  jusqu’à partir définitivement pour rejoindre l’autre chorale.

Mais NON, je ne regrette pas d’avoir été fidèle à mes choix, posés dès le premier jour de l’annonce de Gilles de sa démission. Cela a été un passage difficile, non pas par mes décisions mais par tout le contexte et la façon où cela s’est passé.

Je repense et revit souvent encore ce décembre 2015 ; il me fait toujours aussi mal quant à son déroulement. J’y sens toujours ma propre part de responsabilité quant à ce que j’aurais peut être du ou pu faire ou ne pas faire… mais la page est tournée, le livre terminé.

J’en ai ouvert un autre avec Résonance, qui lui aussi débute cette année un nouveau chapitre sous la gestuelle de Gilles. je vais chanter le coeur léger, pour le plaisir de chanter, sans arrière pensées ce qui m’aurait été impossible à l’evdc.

Merci à tous ses choristes, et mon chef, qui m’ont acceptée et accueillie si gentiment.

Notre prochain concert approche : le samedi 14 mai à Gages. Je sais que nous allons passer une bien agréable journée, dans la bonne humeur et les chants. J’ai hâte d’y être, d’y refaire une vidéo, avant, pendant, après, et d ‘en relater le déroulement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.