Concert Gages 14 mai 2016

InvitationPréparation : Vendredi 13, après midi réservée à la pâtisserie. Qu’est-ce que ça a à voir avec le prochain concert ? préparation d’un buffet pour accueillir les Voix des Boraldes et la Chorale du Vallon qui viennent chanter avec  nous. Tout le monde est sollicité, normal.

Plutôt qu’une quiche demandée (x fois) par les organisateurs, je vais me lancer dans la préparation de mini choux « Paris-Brest ». Donc un peu de travail et de temps pour la réalisation si je veux en avoir un certain nombre… ou un nombre certain… Vendredi confection et samedi, en dernière minute garnissage. De la farine sur la planche… pour 80 personnes, il ne faudra pas chômer, et quelques uns pour la maison quand même, j’y ai aussi des gourmands  !

Samedi midi, voilà fin prêts 4 plateaux de friandises pour quelques 130 choux. J’ai oublié de prendre une photo, dommage !

16 h – Le sac « photos », vérifié dans la semaine, est dans la voiture, rejoint par la glacière à gâteaux et le sac « chorale ». La pluie de vendredi s’éloigne et laisse de beaux rayons de soleil filtrer entre les petites averses : nous devrions avoir une belle soirée. Lucien aujourd’hui m’accompagne pour faire le caméra-man et me donner quelques photos de Résonance que je n’ai pas. Nous récupérons Patrick, auditeur assidu, en co-voiturage et en route.

2016-05-14 15.35.01.plâtre216 h35 – Nous voilà au hameau de Bougaux à la recherche du fameux château, lieu de rendez-vous pour une photo de Résonance, sous un beau soleil. Selon un habitant, fort sympathique, occupé à nettoyer sa tondeuse (indispensable en cette saison) et à qui nous demandions des précisions : « il n’y a que des châteaux à Bougaux ! lequel ? Blague mise à part, pas de châteaux mais quelques maisons de maître… »

Peu à peu les choristes arrivent et se regroupent devant la maison de M.? Un bien aimable monsieur est venu spécialement nous ouvrir la cour. La photo devrait être bien jolie : fond de murs blancs et large escalier de pierres, un brin de verdure printanière et de fleurs pour faire ressortir la tenue noire et rouge des choristes, une belle lumière ensoleillée estompée rapidement par l’arrivée de vilains nuages d’averse : juste le temps de poser devant la nuée de photographes amateurs venus pour l’occasion (4-5).

2016-05-14 16.33.27 R17 h – Tout le monde se retrouve à la salle des fêtes de Gages. Quelle heureuse surprise en entrant : la salle est magnifique, et ne ressemble plus du tout à la salle d’animations et de gymnastique du jeudi soir. Le gros podium s’est transformé en  plusieurs estrades, la sono est installée, les chaises rangées. De grands draps au nom de Résonance cachent les imperfections. Et surtout : les fleurs ! Une déco florale printanière de troncs, branchages et fleurs digne d’un fleuriste, toute en délicatesse dans sa simplicité. Merci à Francis et à Antoine ainsi que ses fille et petite fille pour cette superbe préparation.

Derniers réglages sono de Gilles et Francis. Déballage en cuisine des réalisations culinaires de chacun pour le buffet réception d’après concert. Accordement et quelques notes de mise en condition pour le saxo de Gilles. Quelques arrangements ici et là, encore quelques fleurs d’agréments et nous commençons notre répétition avec même un peu d’avance sur l’horaire prévu. Nos amis des Voix des Boraldes et de la Chorale du Vallon arrivent discrètement en s’extasiant sur la salle, avant de nous rejoindre pour leur répétition et les chants communs. Petit travail aussi d’entrées et de sorties et de présentation sur scène, toujours un peu ardu.

Le temps a passé vite et nous voilà déjà à l’heure de la pause. Les spectateurs sont déjà là, quelques uns regardant par les baies vitrées en attendant l’ouverture des portes. Pendant que les choristes vont se « poser » un peu; la salle se comble ; on rajoute avec bonheur, quelques rangées de chaises. On patiente jusqu’à 20 h 50 pour l’annonce d’accueil de Jacques :

Mon premier concert en tant qu’hôte, sous l’écharpe de Résonance. Cette soirée s’annonce des plus agréables et je suis heureuse d’y être.

Et c’est avec plaisir que je rejoins, ainsi qu’Agnès (ex Sévéragaise), la Chorale du Vallon et les Voix des Boraldes pour leur prestation, leurs chants étant dans mon ancien répertoire. En passant, merci à eux de nous accepter dans leur chœur. Un hommage à leur président disparu en début de saison avec le magnifique « O Félix Anima », puis nous partons en voyage vers « l’Amérique », puis en Corse (« Dio Vi salvi Regina ») pour revenir en France  tête en l’air avec « Oh eh hein bon » (je sais, je perds tout…)

Les premiers sortent et Résonance entre en scène pour fêter le printemps. Si, au jardin, il n’y a pas encore de cerises, celles de notre chanson sont à point (« Le temps des cerises »). Le « Cantique de Jean Racine » nous entraîne ensuite vers la Russie orthodoxe avec « Tebe Poem ». Et comme nous sommes là pour ça, la partie solo se terminera par « Chanter ».

80 choristes réunis devant notre chef. Quelle impression doit-il ressentir à ce moment ? trac, peur du faux départ ou de la fausse note, confiance en ses chanteurs, fierté, simple joie de diriger et d’offrir un bon concert à ses choristes et aux auditeurs… ?

Et les choristes ? pas de stress, le chef sait faire dans la décontraction pour que chacun soit détendu. L’envie de faire le mieux possible pour le public, et pour son meneur en reconnaissance de son travail (jamais de tout repos) et pour son plaisir à nous guider ? Cela pourrait faire l’objet d’une réflexion… Mais revenons à notre concert.

Présentation des pupitres avec le « Concert de Mozart » (qui n’est pas de Mozart), moment toujours sympathique de détente et d’humour de Gilles avant d’aller dans un petit « Coin de France » respirer le bonheur de vivre car « Il en faut peu pour être heureux » surtout quand « J’ai du bon tabac ». Le « Glory Alleluia » permet à notre chef un clin d’oeil à son ami Gillian avant de partir « Dans la plaine » des cosaques russes. Quoi de mieux pour un final que des gospels magistraux où se mêlent le murmure des prières aux éclats de gloire avec « Soon I will be done » et « Total praise » ?

Après une telle prestation et les applaudissements nourris des habitants locaux et d’ailleurs  (qui sait comment s’appellent les habitants de Gages ?), nous ne pouvions finir pour un premier bis qu’avec le « Se Canto » traditionnel repris de bon cœur-chœur par le public. Un deuxième rappel pour une reprise de Total Praise : Aïe ! celui-ci qui a toujours réussi, a, cette fois, dérapé… reprise… idem ! Déconcentration sans doute.

Mais quelle belle après-midi et soirée ! Rien à rajouter à ces mots tous simples.

Ah si ! , quand même ! la « 3° mi-temps »IMG_1437 (2)

La salle se vidant, on sort des tables, on tire la nappe papier, on dispose boissons, petits plats qui vous donnent faim seulement à les regarder : il y en aura pour tout le monde ; du salé, tomates-radis, saucisson, fromage et pain, du sucré, tartes, gâteaux divers. De quoi restaurer tout le monde avant de rentrer.

Pendant ce temps, les premiers rangements se font : chaises, matériel, etc… On retrouve notre chef en bricoleur, perché en haut d’une échelle (pire que la chaise de la dernière fois !!!)

Moment convivial qu’Antoine va nous animer de quelques chansons. La chorale du vallon va même nous gratifier d’un « Los saumonces » improvisé. Petit aperçu ici.

C’est fini pour ce soir. Bonne route et bon retour à tous pour une semaine de révision des chants communs. Car vendredi soir, direction Marcillac pour notre participation au concert de la chorale St Jo de Marcillac sous la direction de Marielle.

Il nous restera encore un tout petit peu de temps pour peaufiner le concert anniversaire des 25 ans de la Chorale du Vallon avec les Voix des Boraldes pour le 4 juin à Marcillac-Vallon.

PHOTOS ici                                                  VIDEO du concert ici

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.