08 décembre 2019 – ESPALION

Nous voilà plongés dans les concerts de fin d’année. Sacs au dos et dans chaque main, le chien sur les talons, je charge la voiture :  En route ! sans oublier mes co-voitureurs occasionnels au passage. Ce week end, c’est direction la vallée du Lot et la jolie ville d’Espalion, toute enguirlandée de lumières ; un peu de chaleur dans cette journée maussade et humide.

Arriver en avance nous offre une place parking au pied des marches de l’église : Super ! Les premiers bonjours, un petit tour pour dégourdir les pa-pattes du chien, et je pré-installe mon matériel. Notre chef fait ses propres installations et les choristes se pressent déjà dans l’attente de la répétition.

Claps de main « En place ! » c’est parti pour un tour de chauffe des choristes… et du chef… Il nous manque une choriste : Sylvie, très enrhumée, est passée côté auditoire avec pour ordre de son médecin de ne pas chanter ; Quelle frustration ! une pensée désolée pour toi. Ces avant-concerts passent toujours à une vitesse incroyable ! les espalionnais commencent déjà à s’installer. C’est la pause. Un petit tour avec une friandise et un peu d’eau à mon toutou, re-positionnage de la caméra, et le concert va commencer. Juste le temps de  préparer le Média Vita d’entrée.

La nef qui se remplissait doucement est maintenant presque comble. Deux petits mots de Monique, Présidente de l’Ensemble Polyphonique d’Espalion. La voix de notre jeune soliste, Wandrille, ouvre le concert à la lueur vacillante des bougies de la procession. S’ensuivra tout un répertoire de Noël d’ici et d’ailleurs. Une occasion pour le public d’applaudir aussi les solistes, outre Amélie, déjà bien connue de nos fidèles spectateurs,  Wandrille, Didier et Dominique. Et une ovation particulière pour « l’assistante » de notre chef, la petite Vanessa, qui va avoir l’honneur, et le bonheur, de diriger la chorale, en public, pour appeler le « petit papa Noël ».

L’auditoire a passé une bonne soirée et c’est avec entrain qu’il reprend avec nous le bis « Vive le Vent » avant de retourner l’affronter à l’extérieur.

Mais d’ailleurs, que se passe t-il ? Nous avons fait un très bon concert et… il pleut des cordes !

C’est une nuée de parapluies et de parkas trempées qui se retrouvent à la salle paroissiale, au bout de la rue pour la collation préparée par les choristes de l’Ensemble Polyphonique. Et quelle collation ! Nous pourrions plutôt dire « le festin » !  Merci à tous les membres de l’EPE pour ce concert et cet intermède gastronomique.

Vus le temps et le travail qui m’attend, je ne vais pas trop m’attarder. Je récupère tant bien que mal mes passagers. La semaine à venir est bien remplie avec, en autres, deux répétitions et deux concerts. Et mon pauvre Bonic qui se morfond dans la voiture….

Tiens ! une anecdote ce soir ; il y avait longtemps que nous n’en avions pas eue. Le chemin du retour s’est fait sous une pluie diluvienne et du brouillard ainsi que d’un passager « radiophonique ». Tiens bizarre, ce n’est pas notre route habituelle ! et voilà. Raté l’embranchement pour Laissac. Pour un peu nous débarquions chez notre chef… ou nous allions directement à Gages pour la répétition du lendemain…

PHOTOS                                          VIDEO

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.