17 décembre 2017 – Onet le Château

La nuit fut courte, la matinée au pas de course mais tout est en place pour un nouveau départ, direction Onet le Château, avec mes fidèles accompagnants. La matinée neigeuse a une nouvelle fois fait craindre des routes impraticables, surtout pour nos choristes venus du froid, mais l’après-midi tout allait relativement bien. Nous arrivons avec une petite demi-heure d’avance devant l’imposante église contemporaine St Joseph l’Artisan. Gilles est déjà sur place, en mode repos après une séance montage d’estrades avec les choristes venus lui prêter main forte. A première vue, cela va un peu mieux qu’hier soir. Quelques choristes sont déjà là, devisant les uns avec les autres au fur et à mesure des nouveaux arrivants des quatre chorales. Pendant ce temps, Lucien ayant laisser de côté momentanément la caméra, fait le tour intérieur et extérieur de l’église, appareil photos en main.

Allez, assez de bavardages, on se met en place : pas une mince affaire que de positionner une centaine de choristes. Ce dimanche est un baptême pour l’EPE qui nous rejoint aujourd’hui pour son premier vrai concert en commun (hier avec les enfants, était un contexte différent). L’église est vaste et le chœur très large posant des problèmes d’écoute des pupitres, mais la répétition se passe plutôt bien. Il n’est que 16h30 et les auditeurs commencent déjà à prendre place alors que nous revoyons encore nos chants.

Notre ami Jacques a posé sa table d’accueil à l’entrée et filtre tous les arrivants. Mon caméraman s’est installé et profite de la répétition pour cadrer son image le mieux possible. Courte pause, le temps à notre chef d’un peu de repos et de se mettre en tenue. Début du concert dans 5 mn. Tous les choristes ont repris leur place devant une nef comble, à notre grande surprise et notre plus grande satisfaction. Nous attendons l’arrivée… du père Noël… heu… non ! de notre chef. C’est un silence religieux, dans le choeur et l’auditoire, qui accueille Gilles, surpris, pour ce début de concert. Comme quoi, bien que nous soyons une centaine, nous pouvons être des plus discrets.

C’est toujours avec le même humour que notre chef  installe une ambiance détendue en présentant les chorales et les chants. La Chorale du Vallon et les Voix des Boraldes ouvrent le concert, suivi de Résonance. L’Ensemble Polyphonique d’Espalion, pour sa première prestation solo avec le groupe, interprétera un magnifique « hymne à la nuit ». Après un petit voyage à Fort de France des VDB, CDV et R, les 4 choeurs chanteront Noël tous ensembles. Le rappel ne se faisant pas attendre, nous clôturons ce concert de l’Avent par une bouffée d’air frais avec « Vive le vent ».

Voici un très bon concert qui se termine et qui laisse présager de multiples occasions de nous retrouver tous ensembles; concert des plus plaisant aussi par le public nombreux et chaleureux qui avait répondu à notre invitation. Merci à lui d’être venu nous écouter.

  • Un gros merci à nos solistes : Amélie, Antoine et Didier.
  • Un gros merci à Jacques V. d’avoir tenu l’entrée avec tant d’efficacité au plus grand bonheur de notre trésorière. C’est toujours un plaisir de te retrouver parmi nous Jacques.
  • Un gros merci aux bonnes volontés venues aider au montage et démontage des estrades.

Après un petit coup de main au rangement, nous reprenons la route mais nous faisons demi tour au bout de quelques minutes un de nos co-pilotes ayant une tête de linotte. Mais non, pour une fois ce n’est pas Agnès… Qui est-ce ? On cherche, on fouille, mais tout compte fait les objets « oubliés » étaient … restés à la maison.

 

PHOTOS                               VIDEO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.